Les révolutions: concepts, discours et pratiques d'action révolutionnaire aujourd'hui

4ème forum transdisciplinaire Magdeburg
Le 7 au 9 juillet 2006 à l'Université d'Otto-von-Guericke, Magdeburg, Allemagne


Dans l'histoire sociale du 19ème et du 20ème siécle, un terme paraît être intéressant à explorer, c'est le terme de "révolution". Outre la Révolution franšaise, les révolutions industrielle et scientifique ainsi que les avant-gardes esthétiques de la fin du 19ème siècle, de nombreux conflits sociaux ont été marqués par l'idée de "révolution".

Selon les points de vue néo-conservateur et néo-libéral, l'ère des révolutions politiques et sociales s'est achevée en 1989 avec l'effondrement des régimes socialistes en Europe Centrale et en Europe de l'Est. Si pour ces critiques conservateurs l'époque de l'action révolutionnaire a pris fin, ces observateurs insistent sur le caractère révolutionnaire du domaine scientifique et technologique.

Tout récemment, ces diagnostics ont été amenés à être reconsidérés à plusieurs niveaux, aussi bien sur le plan théorique que pratique. La "révolution" est un en sens de retour sur la scène politique, pour ne donner que quelques exemples: celle-ci émerge au sein des mouvements populaires en Amérique Latine, en Asie et en Afrique, dans la critique du (néo-)libéralisme (Attac, Forum Social Mondial, les mouvements anti-Hartz en Allemagne etc.), dans les conflits entre les jeunes des banlieues et les représentants de l'État dans les métropoles de l'Ouest et aussi dans le débat intellectuel sur les stratégies de la Gauche dans le capitalisme mondial.

Ce congrès essaye de mesurer la pertinence de cette notion par rapport à nos sociétés.

Prenant des aspects variés de "l'action révolutionnaire contemporaine" comme point de départ, les participants sont invités à contribuer à une discussion critique sur la transformation sociale (révolution, réforme, évolution...). Nous attendons des contributions qu'elles soient variées et des approches qu'elles soient multiples (aussi bien féministes que poststructuralistes, constructivistes, postcolonialistes, marxistes...), les contributions seront aussi pluridisciplinaires (par ex. cultural studies, sciences politiques, critique littéraire, information et communication).

Les communications peuvent s'inscrire dans l'une de ces thématiques :

  • révolution comme notion contestée
  • révolution, idéologie, esthétique, médias
  • récits révolutionnaires - raconter la révolution
  • utopies et visions révolutionnaires
  • mouvements révolutionnaires: sujets, élites, masses
  • les limites de l'ordre social - violence révolutionnaire
  • révolutions entre centre et périphérie
  • révolution, réforme, évolution
  • le sujet révolutionnaire comme sujet du désir
  • l'exportation et l'importation des révolutions
  • l'Etat et la révolution
  • la révolution post-avantgardiste
  • l'âge post-révolutionnaire est-il un cauchemar?
  • révolutions de la droite
  • La "fin de l'histoire" dans l'âge de la "réforme"
  • etc.